STRUCTOCAL VITAMINE D3 1 000 mg/880 UI Comprimé à croquer boîte
  • STRUCTOCAL VITAMINE D3 1 000 mg/880 UI Comprimé à croquer boîte
3400922028026

STRUCTOCAL VITAMINE D3 1 000 mg/880 UI Comprimé à croquer boîte de 1 pilulier de 30

Classe pharmacothérapeutique : Combinaison de calcium et d’autres médicaments, code ATC : A12AX.

STRUCTOCAL VITAMINE D3 contient les substance actives Calcium et Vitamine D3. C’est un complément de Calcium et de Vitamine D3.

STRUCTOCAL VITAMINE D3 est indiqué :

· chez le sujet âgé pour la prévention et le traitement des carences en vitamine D et calcium.

...

  • Disponible en retrait dans
    votre pharmacie dès le 17/05/2021 *

Prix : 6,31 €
TTC

Fiche technique

Substances actives
Cholécalciférol + Calcium

Les comprimés à croquer de STRUCTOCAL VITAMINE D3 sont indiqués :

· pour la prévention et le traitement des carences en vitamine D et en calcium chez les sujets âgés ;

· pour un apport supplémentaire de calcium et vitamine D3, comme adjuvant aux traitements spécifiques de l’ostéoporose chez les patients à risque de carence en vitamine D et en calcium.

Posologie

Adultes et sujets âgés

1 comprimé à croquer par jour (correspondant à 1000 mg de calcium et 880 UI de vitamine D3).

Posologie en cas d’insuffisance hépatique

Aucun ajustement de la dose n’est requis.

Posologie en cas d’insuffisance rénale

STRUCTOCAL VITAMINE D3 ne doit pas être utilisé chez les patients avec une insuffisance rénale sévère (voir rubrique 4.3).

Posologie durant la grossesse

Pendant la grossesse, la dose quotidienne ne devrait pas dépasser 1500 mg de calcium et 600 UI de vitamine D3. En conséquence, la dose quotidienne ne doit pas dépasser ½ comprimé (voir rubrique 4.6).

Mode d’administration

Voie orale.

STRUCTOCAL VITAMINE D3 peut être pris à tout moment de la journée, avec ou sans repas. Les comprimés doivent être mâchés, puis avalés.

ANSM - Mis à jour le : 05/12/2019

Dénomination du médicament

STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer

Calcium/Cholécalciférol

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

Vous devez toujours prendre ce médicament en suivant scrupuleusement les informations fournies dans cette notice ou par votre médecin ou votre pharmacien.

· Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

· Adressez-vous à votre pharmacien pour tout conseil ou information.

· Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

· Vous devez vous adresser à votre médecin si vous ne ressentez aucune amélioration ou si vous vous sentez moins bien après 1 mois.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer ?

3. Comment prendre STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Combinaison de calcium et d’autres médicaments, code ATC : A12AX.

STRUCTOCAL VITAMINE D3 contient les substance actives Calcium et Vitamine D3. C’est un complément de Calcium et de Vitamine D3.

STRUCTOCAL VITAMINE D3 est indiqué :

· chez le sujet âgé pour la prévention et le traitement des carences en vitamine D et calcium.

· chez les patients à risque de carence en vitamine D et en calcium pour un apport supplémentaire de calcium et vitamine D3, comme adjuvant aux traitements spécifiques de l’ostéoporose.

Vous devez vous adresser à votre médecin si vous ne ressentez aucune amélioration ou si vous vous sentez moins bien après 1 moins.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer ?  Retour en haut de la page

Ne prenez jamais STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer :

· si vous êtes allergique aux substances actives ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

· si vous avez une concentration de calcium dans le sang anormalement élevée (hypercalcémie) et/ou vous présentez une excrétion exagérée de calcium dans votre urine (hypercalciurie). Ceci peut se produire par exemple dans les cas suivants : hyperactivité des glandes parathyroïdes (hyperparathyroïdie), cancer de la moelle osseuse (myélome), cancer susceptible d’affecter vos os (métastases osseuses), si vous êtes immobilisé de façon prolongée.

· si vous avez des calculs rénaux (lithiase rénale).

· si vous avez des dépôts de calcium dans vos reins (calcinose rénale).

· si vous souffrez d’un apport excessif en vitamine D (hypervitaminose D).

· si vous êtes en insuffisance rénale sévère.

· si vous avez moins de 18 ans.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre STRUCTOCAL VITAMINE D3:

· Traitement prolongé :

Lors d’un traitement prolongé, les taux de calcium présents dans votre sang et vos urines ainsi que votre fonction rénale doivent être surveillés régulièrement. Cela est particulièrement important si vous avez tendance à développer des calculs rénaux. Votre médecin pourra réduire le dosage ou interrompre le traitement si besoin.

· Traitement simultané avec des glycosides cardiotoniques ou des diurétiques thiazidiques (comprimés faisant uriner) pour des problèmes cardiaques.

Dans ce cas, vos taux de calcium dans le sang et dans les urines ainsi que votre fonction rénale devront être surveillés régulièrement, spécialement si vous êtes âgé. Votre médecin pourra réduire le dosage ou interrompre le traitement en fonction des taux relevés dans votre sang.

· Problèmes rénaux

Si vous souffrez de problèmes rénaux, faites attention avant de prendre STRUCTOCAL VITAMINE D3 surtout si vous prenez également des produits contenant de l'aluminium car l'acide citrique contenu dans STRUCTOCAL D3 pourrait accroître l’absorption d’aluminium. Les taux de calcium de votre sang et de vos urines devront être surveillés régulièrement. Si vous souffrez de graves problèmes rénaux, utilisez d’autres formes de vitamine D que le cholécalciférol.

· Apport complémentaire en calcium et vitamine D

Une surveillance médicale est indispensable, incluant un contrôle régulier des taux de calcium dans votre sang et vos urines.

· Sarcoïdose (trouble de l’immunité pouvant affecter votre foie, vos poumons, votre peau ou vos ganglions lymphatiques)

Faites attention avant de prendre STRUCTOCAL VITAMINE si vous souffrez de sarcoïdose. L’effet de ce médicament risque d’être augmenté, ce qui peut aboutir à une dose trop élevée de calcium dans l’organisme. Les taux de calcium dans le sang et les urines devront par conséquent être surveillés.

· Immobilisation et ostéoporose

Dans ce cas, ce médicament devra être utilisé avec une prudence particulière, car il peut entraîner une augmentation du taux de calcium présent dans votre sang.

Enfants et adolescents

STRUCTOCAL VITAMINE D3 ne doit pas être utilisé chez l’enfant et l’adolescent de moins de 18 ans voir ci-dessus dans la rubrique « Ne prenez jamais STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer ».

Autres médicaments et STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

· En cas de traitement simultané par des glycosides digitaliques, des arythmies cardiaques peuvent survenir. Une surveillance médicale rigoureuse incluant un ECG et une mesure du taux de calcium sanguin est donc nécessaire.

· En cas d’administration simultanée de diurétiques de la classe des diurétiques thiazidiques (médicaments faisant uriner et qui réduisent l’excrétion du calcium dans l’urine), le taux de calcium sanguin doit être surveillé régulièrement.

· L’absorption et donc l’efficacité de certains antibiotiques (appelés tétracyclines), est réduite en cas d’administration simultanée de STRUCTOCAL VITAMINE D3. Ces médicaments doivent être pris au plus tard 2 heures avant ou au plus tôt 4 à 6 heures après l’administration de STRUCTOCAL VITAMINE D3.

· De plus, d’autres médicaments tels que le fluorure de sodium (utilisé pour renforcer l’émail des dents ou pour traiter l’ostéoporose) et les bisphosphonates font l’objet d’interactions. Ces produits devront être pris au plus tard 3 heures avant l’administration de STRUCTOCAL VITAMINE D3.

· Un intervalle aussi long que possible doit séparer l’administration de cholestyramine (médicament destiné à faire baisser les taux de cholestérol) ou de laxatifs (tels que la paraffine liquide) de celle de STRUCTOCAL VITAMINE D3, sans quoi la vitamine D ne sera pas convenablement absorbée.

· L’administration simultanée de STRUCTOCAL VITAMINE D3 et de phénytoïne (médicament destiné à traiter l’épilepsie) ou de barbituriques (hypnotiques) peut entraîner une réduction des effets de la vitamine D.

· L’administration simultanée de STRUCTOCAL VITAMINE D3 et de glucocorticoïdes (comme la cortisone) peut entraîner une réduction des effets de la vitamine D ainsi qu’une baisse des taux de calcium dans le sang.

· L’apport d’un complément additionnel de calcium et de vitamine D ne devrait être pris que sous surveillance médicale et nécessitera alors un contrôle fréquent des taux de calcium dans le sang et les urines.

· Le calcium peut diminuer les effets de la lévothyroxine (utilisée pour traiter l’insuffisance thyroïdienne). Pour cette raison, la lévothyroxine devra être administrée au moins quatre heures avant ou après l’administration de STRUCTOCAL VITAMINE D3.

· Les effets des antibiotiques de la famille des quinolones risquent d’être réduits si ces médicaments sont pris en même temps que le calcium. Les antibiotiques de type quinolone doivent donc être pris deux heures avant ou six heures après la prise de STRUCTOCAL VITAMINE D3.

STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer avec des aliments et boissons

Ce médicament est susceptible d’interagir avec certains aliments, par exemple ceux contenant de l’acide oxalique (notamment les épinards, la rhubarbe) ou de l’acide phytique (notamment les céréales complètes) ; ces aliments peuvent réduire la quantité de calcium absorbée dans vos intestins.

Vous ne devrez donc pas absorber de médicaments contenant du calcium dans les deux heures qui précèdent ou qui suivent la consommation d’aliments riches en acide oxalique ou en acide phytique.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte, vous pouvez utiliser STRUCTOCAL VITAMINE D3 en cas de carence en calcium et en vitamine D.

Durant la grossesse, la quantité totale journalière de calcium ne doit pas dépasser 1500 mg de calcium et la quantité totale journalière de vitamine D3 ne doit pas dépasser les 600 UI (unités internationales).

Par conséquent, la dose quotidienne ne doit pas dépasser un demi-comprimé de STRUCTOCAL VITAMINE D3.

Il convient d’éviter le surdosage prolongé de calcium et de vitamine D durant la grossesse, ce surdosage prolongé pouvant être à l’origine de taux de calcium sanguin élevés et avoir un effet négatif sur l’enfant à naître.

STRUCTOCAL VITAMINE D3 peut être utilisé durant l’allaitement. Le calcium et la vitamine D passant dans le lait maternel, vérifiez préalablement avec votre médecin si votre enfant reçoit d’autres produits contenant de la vitamine D.

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Il n’y a pas de données disponibles concernant les effets de STRUCTOCAL vitamine D3 sur votre aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Toutefois, une influence est peu probable.

STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer contient de l’aspartame, du sorbitol, de l’isomalt, du saccharose et du sodium

Ce médicament contient 1.00mg d’aspartam dans chaque comprimé. L’aspartame est une source de phénylalanine potentiellement préjudiciable aux personnes souffrant de phénylcétonurie (une maladie génétique rare caractérisé par l’accumulation de phénylalanine ne pouvant être éliminé correctement).

Il contient également 119,32mg de sorbitol dans chaque comprimé et de l’isomalt et du saccharose. Si votre médecin vous a informé(e) que vous avez une intolérance à certains sucres, contacter votre médecin avant de prendre ce médicament. Ce médicament est susceptible de nuire à la santé des dents.

Ce médicament contient moins de 1mmol de sodium(23mg) par comprimé, c’est-à-dire qu’il est essentiellement « sans sodium ».

3. COMMENT PRENDRE STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer ?  Retour en haut de la page

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les instructions de cette notice ou les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien ou en cas de doute.

Posologie

La posologie recommandée est de :

Adultes et sujets âgés : prendre 1 comprimé à croquer par jour (dose correspondant à 1000 mg de calcium et 880 UI (unités internationales) de vitamine D3).

Pendant la grossesse : ne prendre que la moitié d’un comprimé à croquer (correspondant à 500 mg de calcium et 440 UI (Unités Internationales) de vitamine D3). Ne pas dépasser la dose quotidienne de ½ comprimé.

Utilisation chez les enfants et adolescents : STRUCTOCAL VITAMINE D3 ne doit pas être utilisé chez l’enfant et l’adolescent voir ci-dessus dans la rubrique « Ne prenez jamais STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer ».

Mode d’administration

Voie orale.

Le comprimé doit être mâché avant d’être avalé. Il peut être pris à n’importe quel moment, avec ou sans repas.

Le comprimé peut être divisé en dose égales.

Durée du traitement

STRUCTOCAL VITAMINE D3 est un médicament à prendre comme traitement à long terme. Discutez avec votre médecin de la durée pendant laquelle vous devez prendre STRUCTOCAL VITAMINE D3 (voir rubrique 2 « Avertissements et précautions »).

Si vous avez pris plus de STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer que vous n’auriez dû

Un surdosage de STRUCTOCAL VITAMINE D3 peut provoquer l’apparition de symptômes tels que des nausées, des vomissements, une soif ou une soif excessive, une augmentation de la production d’urine, une déshydratation ou une constipation.

Si de tels effets se manifestent et/ou si vous pensez avoir pris une dose excessive de médicament, prévenez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous oubliez de prendre STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer

Si vous avez oublié de prendre STRUCTOCAL VITAMINE D3, prenez-le dès que vous vous en souvenez. Toutefois, ne prenez pas de double dose pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer

Veuillez consulter votre médecin si vous souhaitez interrompre ou arrêter le traitement prématurément.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Cessez de prendre STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI comprimé à croquer et contactez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien si vous présentez l’un des effets indésirables graves suivants :

Très rare : touche jusqu’à 1 utilisateur sur 10 000

· réactions allergiques suivantes : gonflement de la face, des lèvres, de la langue ou de la gorge, avec difficultés soudaines à respirer et rash sévère.

Les autres effets indésirables rapportés sont les suivants :

Peu fréquents : touche jusqu’à 1 personne sur 100

· taux élevés de calcium dans le sang (hypercalcémie) ou les urines (hypercalciurie).

Rares : touche jusqu’à 1 personne sur 1000

· envie de vomir (nausée), vomissement, diarrhée, douleurs abdominales, constipation, flatulences, ballonnements (distension abdominale),

· rash, démangeaisons, urticaire.

Si vous souffrez d'insuffisance rénale, vous avez un risque d’avoir un taux élevé de phosphates dans le sang, une augmentation du taux de calcium dans les reins et des calculs rénaux.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.signalement-sante.gouv.fr.

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur la boite ainsi que sur l’emballage ou sur le film de papier aluminium après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Condition de conservation :

Pour le pilulier : conserver le pilulier soigneusement fermé, à l'abri de l'humidité.

Pour les films thermosoudés : pas de précautions particulières de conservation.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer   Retour en haut de la page

· Les substances actives sont :

Chaque comprimé à croquer contient : 1000 mg de calcium sous forme de carbonate de calcium et 880 UI de cholécalciférol (vitamine D3) correspondant à 22microgrammes de cholécalciférol(vitamine D3).

· Les autres composants sont :

isomalt (E953), xylitol, sorbitol (E420), acide citrique anhydre, citrate monosodique, stéarate de magnésium, carmellose sodique, arôme orange « CPB » et arôme orange « CVT » (contenant du sorbitol (E420)), aspartam (E951), acésulfame potassique, ascorbate de sodium, tout-rac-alpha-tocophérol, amidon (de maïs) modifié, saccharose, triglycérides à chaîne moyenne et silice colloïdale.

Qu’est-ce que STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer et contenu de l’emballage extérieur  Retour en haut de la page

Ce médicament se présente sous forme de comprimés ronds et blancs, de surface lisse et comportant une barre de cassure. Le comprimé peut être divisé en deux demi-doses égales.

Les comprimés à croquer sont disponibles dans des piluliers en polypropylène pourvus de bouchons en polyéthylène contenant un déshydratant.

Boîte de 1 ou 3 piluliers contenant 30 comprimés à croquer.

Les comprimés à croquer sont également disponibles sous forme de films thermosoudés en aluminium laminé:

Boîte de 30 ou 90 comprimés à croquer sous film thermosoudé.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

PIERRE FABRE MEDICAMENT

45 PLACE ABEL GANCE

92100 BOULOGNE BILLANCOURT

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

PIERRE FABRE MEDICAMENT

45 PLACE ABEL GANCE

92100 BOULOGNE BILLANCOURT

Fabricant  Retour en haut de la page

HERMES ARZNEIMITTEL GMBH

Georg-Kalb-Straße 5-8

82049 Großhesselohe / Munich

ALLEMAGNE

ET/ou

SALUTAS PHARMA GMBH

OTTO-VON-GUERICKE-ALLEE 1

GEMAESS DEN VORLIEGENDEN LAGEPLAENEN NR. 1 bis 22

BARLEBEN, SACHSEN-ANHALT 39179

ALLEMAGNE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants : Conformément à la réglementation en vigueur.

[À compléter ultérieurement par le titulaire]

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

< {MM/AAAA}>< {mois AAAA}.>

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).



Retour en haut de la page Retour en haut de la page

ANSM - Mis à jour le : 05/12/2019

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

STRUCTOCAL VITAMINE D3 1000 mg/880 UI, comprimé à croquer

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Calcium (sous forme de carbonate de calcium) .................................................................. 2 500 mg

Cholécalciférol (vitamine D3) .................................................................... 880 UI (22 microgrammes)

sous forme de concentrat de cholécalciférol, forme pulvérulente (8,8 mg).pour un comprimé

Excipients à effet notoire : un comprimé contient 1 mg d’aspartam (E951), 119,32 mg de sorbitol (E420), 370 mg d’isomalt (E953) et 1,694 mg de saccharose.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Comprimé à croquer.

Comprimé rond et blanc de surface lisse et comportant une barre de cassure.

Le comprimé peut être divisé en deux demi-doses égales.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Les comprimés à croquer de STRUCTOCAL VITAMINE D3 sont indiqués :

· pour la prévention et le traitement des carences en vitamine D et en calcium chez les sujets âgés ;

· pour un apport supplémentaire de calcium et vitamine D3, comme adjuvant aux traitements spécifiques de l’ostéoporose chez les patients à risque de carence en vitamine D et en calcium.

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Posologie

Adultes et sujets âgés

1 comprimé à croquer par jour (correspondant à 1000 mg de calcium et 880 UI de vitamine D3).

Posologie en cas d’insuffisance hépatique

Aucun ajustement de la dose n’est requis.

Posologie en cas d’insuffisance rénale

STRUCTOCAL VITAMINE D3 ne doit pas être utilisé chez les patients avec une insuffisance rénale sévère (voir rubrique 4.3).

Posologie durant la grossesse

Pendant la grossesse, la dose quotidienne ne devrait pas dépasser 1500 mg de calcium et 600 UI de vitamine D3. En conséquence, la dose quotidienne ne doit pas dépasser ½ comprimé (voir rubrique 4.6).

Mode d’administration

Voie orale.

STRUCTOCAL VITAMINE D3 peut être pris à tout moment de la journée, avec ou sans repas. Les comprimés doivent être mâchés, puis avalés.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

· Hypersensibilité aux substances actives ou à l’un des excipients mentionnés en rubrique 6.1.

· Hypercalciurie et hypercalcémie, et pathologies et/ou conditions entraînant une hypercalcémie et/ou une hypercalciurie (par exemple myélome, métastases osseuses, hyperparathyroïdie primaire, immobilisation prolongée accompagnée d’hypercalciurie et/ou d’hypercalcémie.

· Lithiase rénale.

· Néphrocalcinose.

· Hypervitaminose D.

· Insuffisance rénale sévère.

· Utilisation chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans, en raison de la teneur élevée en vitamine D.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

En cas de traitement de longue durée, il est justifié de contrôler la calcémie et la fonction rénale par dosage de la créatinine sérique. Cette surveillance est particulièrement importante chez les patients gériatriques en cas de traitement associé à des glycosides cardiotoniques ou des diurétiques thiazidiques (voir rubrique 4.5) ainsi que chez les patients fréquemment sujets à la formation de calculs. En présence d’hypercalcémie ou de signe de trouble de la fonction rénale, la dose devra être réduite, ou le traitement interrompu si la calciurie est supérieure à 300 mg/24 heures (7,5 mmol/24 heures).

La vitamine D3 doit être utilisée avec précaution chez les patients présentant une diminution de la fonction rénale avec une surveillance du bilan phosphocalcique. Le risque de calcification des tissus mous doit être pris en considération.

Chez les patients souffrant d’insuffisance rénale sévère, la vitamine D sous forme de cholécalciférol n’étant pas métabolisée normalement, il conviendra d’utiliser d’autres formes de vitamine D (voir rubrique 4.3).

STRUCTOCAL VITAMINE D3 doit être prescrit avec prudence chez les patients atteints de sarcoïdose, en raison de l’augmentation possible du métabolisme de la vitamine D en sa forme active. Chez ces patients, il faut surveiller la calcémie et la calciurie.

STRUCTOCAL VITAMINE D3 doit être utilisé avec prudence chez les patients immobilisés atteints d’ostéoporose, en raison du risque accru d’hypercalcémie.

Tenir compte de la dose de vitamine D (880 UI) de STRUCTOCAL VITAMINE D3 en cas de prescription d’autres médicaments contenant également de la vitamine D. Toute administration supplémentaire de calcium ou de vitamine D se fera uniquement sous stricte surveillance médicale. Dans ces cas, il sera nécessaire de surveiller fréquemment la calcémie et la calciurie.

La co-administration avec des tétracyclines ou des quinolones n’est habituellement pas recommandée ou doit se faire avec prudence (voir rubrique 4.5).

Une augmentation possible de l'absorption de l'aluminium avec les sels de citrate a été rapportée dans la littérature. STRUCTOCAL VITAMINE D3 (qui contient de l'acide citrique) devrait être utilisé avec prudence chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère, en particulier chez ceux qui reçoivent également des préparations contenant de l'aluminium.

Ce médicament contient de 1mg l’aspartame, une source de phénylalanine potentiellement préjudiciable aux personnes souffrant de phénylcétonurie. Il contient également 119.32mg de sorbitol.

Ce médicament contient de l’isomalt et du saccharose. Il ne doit pas être administré aux patients présentant des problèmes héréditaires rares d’intolérance au fructose, de malabsorption du glucose-galactose ou une insuffisance en sucrase-isomaltase. Il est susceptible de nuire à la santé des dents

Ce médicament contient moins de 1mmol (23mg) de sodium par comprimé, c’est-à-dire qu’il est essentiellement « sans sodium »

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Les diurétiques thiazidiques diminuent l’excrétion urinaire du calcium. La calcémie devra être surveillée régulièrement lors d’administration simultanée de diurétiques thiazidiques, en raison d’un risque accru d’hypercalcémie.

Les corticostéroïdes systémiques réduisent l’absorption du calcium. De plus, l’action de la vitamine D peut s’en trouver diminuée. En cas d’administration concomitant, il peut s’avérer nécessaire d’augmenter la posologie de STRUCTOCAL VITAMINE D3.

Un traitement concomitant par la phénytoïne ou les barbituriques peut diminuer l’effet de la vitamine D en raison de l’activation métabolique.

L’administration simultanée impliquant des résines échangeuses d’ions comme la cholestyramine ou des laxatifs tels que l’huile de paraffine peut réduire l’absorption gastro-intestinale de la vitamine D. Un intervalle aussi long que possible est donc recommandé entre les prises de ces médicaments et celle de STRUCTOCAL VITAMINE D3.

L’acide oxalique (que l’on retrouve par exemple dans les épinards et la rhubarbe) et l’acide phytique (présent par exemple dans les céréales complètes) peuvent inhiber l’absorption du calcium par la formation de composés insolubles avec les ions calcium. Le patient ne devra pas absorber de produits contenant du calcium dans les deux heures qui suivent la consommation d’aliments riches en acide oxalique et en acide phytique.

Le carbonate de calcium peut interférer avec l’absorption simultanée de préparations à base de tétracycline. Pour cette raison, ces préparations doivent être administrées au plus tard deux heures avant ou au plus tôt de quatre à six heures après l’absorption orale de calcium.

Lors d’un traitement par calcium et vitamine D, une hypercalcémie peut augmenter la toxicité des glycosides cardiotoniques. Un contrôle de l’ECG et de la calcémie est donc nécessaire.

Si un bisphosphonate ou du fluorure de sodium est utilisé simultanément, cette préparation devra être administrée au moins trois heures avant la prise de STRUCTOCAL VITAMINE D3 car l’absorption gastro-intestinale risque d’être réduite.

L’utilisation concomitante de calcium peut diminuer l’efficacité de la lévothyroxine, en raison d’une réduction de l’absorption de cette dernière. L’administration de calcium et de lévothyroxine devront être séparées par un intervalle d’au moins quatre heures.

L’absorption d’antibiotiques de la famille des quinolones peut être perturbée par une administration concomitante de calcium. Les quinolones doivent être prises deux heures avant ou six heures après la prise de calcium.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

STRUCTOCAL VITAMINE D3 peut être utilisé pendant la grossesse en cas de carence en calcium et en vitamine D. La dose journalière durant la grossesse ne doit pas dépasser 1 500 mg de calcium et 600 UI de vitamine D3. Par conséquent, la dose quotidienne ne doit pas dépasser un demi-comprimé.

Des études chez l’animal, réalisées avec des doses élevées de vitamine D, ont mis en évidence un effet tératogénique.

Chez les femmes enceintes, les surdosages en calcium et en vitamine D doivent être évités, une hypercalcémie prolongée ayant parfois été associée à un retard physique et mental, à une sténose aortique supra valvulaire et à une rétinopathie chez l’enfant.

Allaitement

Les comprimés à croquer de STRUCTOCAL VITAMINE D3 peuvent être utilisés durant l’allaitement. Le calcium et la vitamine D3 passent dans le lait maternel : ceci doit être pris en considération lorsque de la vitamine D est administrée à l’enfant.

Fertilité

Aucune donnée disponible.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Il n’y a pas de données disponibles sur les effets de STRUCTOCAL VITAMINE D3 sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Son influence est toutefois peu probable.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Résumé du profil de sécurité :

Le médicament peut provoquer des réactions d'hypersensibilité telles que : rash, prurit, urticaire et d'autres réactions allergiques systémiques incluant une réaction anaphylactique, un œdème de la face, un œdème de Quincke. Des cas peu fréquents d'hypercalcémie, hypercalciurie ont été observés et de rares cas de troubles gastro-intestinaux tels que nausées, diarrhée, douleurs abdominales, constipation, flatulences, distension abdominale et vomissements ont été rapportés.

Tous les effets indésirables sont listés par systèmes organes et fréquence, définis comme suit :

· Très fréquent(e) : (≥ 1/10)

· Fréquent(e) : (≥ 1/100 à < 1/10)

· Peu fréquent(e) : (≥ 1/1000 à < 1/100)

· Rare : (≥ 1/10 000 à < 1/1 000)

· Très rare : (< 1/10 000)

· Fréquence Indéterminée : (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

Liste tabulée des effets indésirables :

Système Organe Classe

Fréquence

Effets indésirables

Troubles du système immunitaire

Rare

Très rare

Hypersensibilité

Réactions allergiques systémiques (réactions anaphylactiques, œdème de la face, œdème de Quincke)

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Peu fréquent

Hypercalcémie, hypercalciurie

Troubles gastro-intestinaux

Rare

Nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, constipation, flatulences, distension abdominale.

Troubles cutanés et sous-cutanés

Rare

Rash, prurit, urticaire.

Population à risque : Insuffisant rénaux

Les patients atteints d’insuffisance rénale ont un risque d’hyperphosphatémie, de lithiase rénale et de néphrocalcinose.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.signalement-sante.gouv.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Symptômes :

Le surdosage peut entraîner une hypervitaminose, une hypercalciurie et une hypercalcémie. Les symptômes de l’hypercalcémie peuvent comprendre : anorexie, déshydratation, soif, nausées, vomissements, constipation, douleurs abdominales, faiblesse musculaire, fatigue, troubles mentaux, polydipsie, polyurie, douleurs osseuses, néphrocalcinose, calculs rénaux et - dans les cas graves - arythmies cardiaques. Une hypercalcémie extrême peut conduire au coma et à la mort. Des taux calciques élevés de façon constante peuvent entraîner des dommages rénaux irréversibles et une calcification des tissus mous une calcification vasculaire et des organes.

Le seuil de toxicité de la vitamine D se situe entre 40,000 et 100,000 UI/jour, et pour le calcium, il est de plus de 2000 mg/jour, pris pendant plusieurs mois chez les personnes possédant une fonction parathyroïdienne normale.

Prise en charge

En cas d’intoxication, le traitement doit être arrêté immédiatement et l’hypovolémie doit être corrigée.

Si le surdosage requiert un traitement, celui-ci doit consister en une réhydratation, incluant l’injection IV d’une solution saline si nécessaire.

Les diurétiques de l’anse (ex furosémide) peuvent être alors utilisés pour augmenter l’excrétion du calcium et prévenir une surcharge volémique. Les diurétiques thiazidiques doivent être évités.

Chez les patients présentant une insuffisance rénale, l’hydratation n’étant pas efficace, une dialyse doit alors être réalisée.

Si l’hypercalcémie persiste les facteurs d'aggravation, tels que l’hypervitaminose D et A, l’hyperparathyroïdisme primaire, tumeurs malignes, insuffisance rénale ou immobilisation devront être exclues.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Combinaison de calcium et d’autres médicaments, code ATC : A12AX.

Mécanisme d’action

STRUCTOCAL VITAMINE D3 est une association fixe de calcium et de vitamine D3. Les concentrations élevées en calcium et en vitamine D3 présentes dans les comprimés permettent une absorption suffisante de calcium en un nombre limité de doses. La vitamine D3 intervient dans le métabolisme phosphocalcique. Elle permet l’absorption active du calcium et du phosphore au niveau de l’intestin et leur fixation sur le tissu ostéoïde. Une supplémentation calcique et vitaminique D corrige un déficit latent en vitamine D et l’hyperparathyroïdie secondaire.

Effets pharmacodynamiques

Une étude contrôlée, en double aveugle, contre placebo de 18 mois, portant sur 3270 femmes âgées de 84 ± 6 ans vivant dans des centres de soins et supplémentées en cholécalciférol (800 UI/jour) et en calcium (1,2 g/jour) a montré une diminution significative de la sécrétion de PTH.

Après 18 mois, les résultats de l’analyse en intention de traiter (ITT) révélaient 80 fractures de hanche dans le groupe calcium-vitamine D et 110 fractures de hanche dans le groupe placebo (p = 0.004). Dans les conditions de cette étude, la prise en charge de 1387 femmes a donc permis la prévention de 30 fractures de hanche. Dans une étude de suivi, après 36 mois, il a été observé 137 femmes avec au moins une fracture de la hanche dans le groupe calcium-vitamine D (n = 1176) contre 178 dans le groupe placebo (n = 1127) - (p ≤ 0,02).

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Calcium

Absorption

30 à 40 % de la dose de calcium ingérée est absorbée, et ce essentiellement dans le segment proximal de l’intestin grêle.

Distribution et biotransformation

99 % du calcium présent dans l’organisme se concentre dans la composante minérale des os et des dents. La proportion restante de 1 % se trouve dans les fluides intra- et extracellulaires. Approximativement 50 % de la totalité du calcium sérique est sous forme ionisée, physiologiquement active, tandis que 5 % est complexé en citrate, phosphate ou autres anions, et que les 45 % restants sont liés à des protéines l’albumine essentiellement.

Élimination

Le calcium est excrété dans l’urine, les fèces et la transpiration. L’excrétion urinaire dépend de la filtration glomérulaire et de la résorption tubulaire.

Vitamine D3

Absorption

La vitamine D3 est absorbée dans l’intestin.

Distribution et biotransformation

La vitamine D3 est transportée dans le sang par liaison protéique vers le foie (où elle subit la première hydroxylation pour devenir du 25-hydroxycholécalciférol) et vers les reins (seconde hydroxylation pour devenir du 1,25-dihydroxycholécalciférol, le métabolite actif de la vitamine D3).

La vitamine D3 non hydroxylée est stockée dans les tissus musculaires et adipeux.

Elimination

La demi-vie plasmatique est de quelques jours environ ; la vitamine D3 est éliminée dans les fèces et l’urine.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

A des doses largement supérieures aux doses thérapeutiques pour l’homme, des effets tératogènes ont été observés dans des études réalisées sur l’animal. Il n’y a pas d’autres données pertinentes disponibles qui n’aient été mentionnées ailleurs dans le RCP (voir rubriques 4.6 et 4.9).

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Isomalt (E953), xylitol, sorbitol (E420), acide citrique anhydre, citrate monosodique, stéarate de magnésium, carmellose sodique.

Arôme orange « CPB » (contenant un concentré d’huile d’orange naturel, de l’huile de mandarine naturelle, un arôme fruité liquide naturel, de l’huile d’orange naturelle, un arôme multifruit solide naturel, du mannitol (E421), de la maltodextrine, de la gluconolactone et du sorbitol (E420))

Arôme orange « CVT » (contenant de l’huile d’orange naturelle, de l’huile de mandarine naturelle, un arôme d’orange en poudre équivalent à la version naturelle, du mannitol (E421), de la gluconolactone, du sorbitol (E420), un triglycéride à chaîne moyenne)

Aspartam (E951), acésulfame potassique, ascorbate de sodium, tout-rac-alpha-tocophérol, amidon (de maïs) modifié, saccharose, triglycérides à chaîne moyenne, silice colloïdale.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Sans objet.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

2 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

Pour le pilulier : conserver le pilulier soigneusement fermé, à l'abri de l'humidité.

Pour les films thermosoudés : pas de précautions particulières de conservation

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Les comprimés à croquer sont disponibles dans des piluliers en polypropylène pourvus de bouchons en polyéthylène contenant un déshydratant .

Boîte de 1 ou 3 piluliers contenant 30 comprimés à croquer

Les comprimés à croquer sont disponibles sous forme de films thermosoudés en aluminium laminé :

Boîte de 30 ou 90 comprimés à croquer sous film thermosoudé.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées

6.6. Précautions particulières d’élimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la règlementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

PIERRE FABRE MEDICAMENT

45 PLACE ABEL GANCE

92100 BOULOGNE BILLANCOURT

8. NUMERO(S) D’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

· 34009 220 280 2 6 : 30 comprimés en pilulier (Polypropylène). boîte de 1 pilulier

· 34009 220 281 9 4 : 30 comprimés en pilulier (Polypropylène). boîte de 3 piluliers

· 34009 220 282 5 5 : 30 comprimés sous film thermosoudé (Aluminium laminé)

· 34009 220 283 1 6 : 90 comprimés sous film thermosoudé (Aluminium laminé)

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE L’AUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Médicament non soumis à prescription médicale.


Retour en haut de la page Retour en haut de la page